Les conditions pour entrer en France à partir du 9 juin: Le Gabon en zone orange.

Le secrétaire d’Etat chargé du tourisme français a précisé les modalités pour entrer sur le territoire Français.

Le secrétaire d’Etat au tourisme français, Jean-Baptiste Lemoyne, a divulgué sur l’antenne de Jean- Jacques Bourdin les conditions d’entrée sur le territoire français. Le classement des pays s’est fait sur la base de 3 zones distinctes: Une zone verte, une zone orange et une zone rouge.

La zone verte comprend les pays de l’Union Européenne, l’Australie, la Corée du Sud et Israël. «Si je suis vacciné et que je viens d’un de ces pays verts, on ne me demandera pas de test. Je viens, j’arrive et bienvenue en France. Si je ne suis pas vacciné, on me demandera un test PCR ou antigénique de moins de 72h et bienvenue en France», a détaillé le secrétaire d’État.

(selon le gouvernement français)

Le Gabon appartient à la zone orange. Selon le secrétaire d’Etat du tourisme, la zone orange appartient aux pays dans lesquels le virus circule toujours, mais de manière maîtrisée, et où il n’y a pas de variants dangereux. «pays où la circulation du virus existe encore mais est maitrisée et dans lesquels il n’y a pas de variants préoccupants», a affirmé Jean- Baptiste Lemoyne.

Concernant la zone orange, deux situations sont à noter: Pour les personnes vaccinées, un test PCR de moins de 72h avant l’embarquement ou un test antigénique (TAG) de moins de 48h vous sera demandé. Dans le cas inverse, «ne peuvent accéder au sol Français et européen seulement des gens avec des motifs très importants comme des motifs familiaux, professionnels assez restreints», a poursuivi le secrétaire d’Etat.

La zone rouge concerne les pays où le virus circule de manière active, avec la présence de variants préoccupants, comme l’Afrique du Sud, Le Brésil ou l’Inde. La vaccination des personnes venant de ces pays n’est pas prise en compte.  «C’est un choix assumé. On a besoin de sécurité sanitaire, d’éviter l’importation de variants« , a souligné le secrétaire d’Etat du tourisme.

Les vaccins disponibles au Gabon sont les vaccins chinois et russes, respectivement Sinopharm et Sputnik V. Cependant, selon le secrétaire d’Etat français aux Affaires européennes, Clément Beaune, la France n’accepte pas ces deux vaccins. « La France n’acceptera pas ces vaccins tant qu’ils n’ont pas été autorisés par l’Agence européenne ».

Clément Beaune, Secrétaire d’Etat français
aux Affaires européennes.

Sur quels critères se base l’Agence européenne du médicament pour disqualifier les vaccins russe et chinois ? Toutes ces spécificités européennes qui sont plus politiques que sanitaires, ne constituent- elles pas un plus gros risque pour les populations, qui devront se faire vacciner par plusieurs vaccins pour se protéger d’un même virus ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *