Faits divers: Il kidnappe des nouveaux- nés à l’hôpital Jeanne Ebori.

Arrêté à l’hôpital Jeanne Ebori ce 24 mai 2021 par la sécurité de la structure hospitalière, un jeune homme avoue avoir l’habitude de kidnapper de jeunes enfants à des fins sacrificielles.

L’affaire relayée en premier par notre confrère de l’Agence Gabonaise de presse (AGP), fait déjà grand bruit. Un jeune homme de 24 ans dont l’identité reste inconnue jusqu’ici a été appréhendé au Centre Hospitalier Universitaire Mère enfant (CHUME), Fondation Jeanne Ebori, alors qu’il tentait d’enlever un nouveau-né. Ce sont les cris des sages-femmes qui ont alerté l’ensemble de l’hôpital et donc des agents de sécurité.

L’indélicat, appareil photo au cou se faisait passer pour un photographe. Professionnel visiblement reconnu dans la structure vu que cela lui permettait d’arpenter librement les couloirs, allant d’ un étage à un autre. C’est du moins la stratégie adoptée ce 24 mai 2021. Dans ses soit disant tours de repérage de client, il s’est vite retrouvé dans la chambre d’une patiente.

Profitant du fait que cette dernière était sous la douche, il a enlevé son bébé. Mais en revenant sur ses pas, il est tombé sur de potentiels témoins. « Pris de panique en voyant les agents le pourchasser, le jeune homme aurait sauté du premier étage de l’hôpital pour tenter d’échapper à la foule » confie notre confrère de l’AGP.

Sa course ne sera pas bien longue, il sera vite rattrapé par la sécurité de la structure sanitaire avant d’être conduit manu militari vers le commissariat de police le plus proche. Au cours de son interrogatoire, le présumé voleur de bébés a confessé qu’il n’est pas à son premier coup. Il a avoué avoir l’habitude de kidnapper des nouveaux- nés pour des sacrifices. Un aveu qui laisse planer un soupçon de sacrifice humain et qui remet au goût du jour le phénomène de crimes rituels. Nous y reviendrons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *