Société: Vers un prolongement du confinement ?

Selon la dernière déclaration du gouvernement qui date du 5 mai 2021, il est de plus en plus clair que les mesures de restriction des libertés des populations ne prendront pas fin bientôt.

Les 45 jours de l’Etat d’urgence tirent à leur fin. D’ici le 25 mai, le gouvernement devra décider de proroger ou de fermer momentanément ou définitivement, la page du confinement partiel. En effet depuis mars 2020, les restrictions imposées dans le cadre de la lutte contre le coronavirus ne cessent d’ alourdir le quotidien des populations. Mais bien des signes indiquent que le répit n’est pas pour bientôt.

Dans un communiqué conjoint des ministères de l’Intérieur et de la Défense nationale daté du 5 mai dernier, le gouvernement donne un avertissement contre l’usage abusif d’autorisation spéciale à circuler. On annonce au passage la mise en place prochaine d’un nouveau format des autorisations en question. Celui-ci sera muni d’un QR code identifiable dans les différents check-points. Ceci implique de facto que les autorisations de circuler actuelles seront simplement obsolètes. De tels moyens qui reflètent la volonté d’optimiser davantage la surveillance ne seraient pas engagés pour annoncer un déconfinement.

Le gouvernement interpelle les agents des forces de l’ordre et de défense à plus de rigueur au moment des contrôles, puisqu’il est question de faire respecter les heures du couvre-feu. Les taxis clandestins, familièrement appelés « clandos » sont principalement visés. Ils se seraient illustrés dans la violation systématique du couvre-feu. On parle d’une présence remarquée bien au-delà de 18h.

« Le gouvernement rappelle aux contrevenants qu’ils s’exposent aux sanctions prévues par la loi et commande aux services compétents une stricte application des textes en vigueur » prévient le communiqué.

Ainsi, le professionnalisme est exigé aux uns, la discipline et la responsabilité aux autres pour une lutte plus efficiente et efficace.

Le gouvernement opte visiblement pour la prudence en maintenant la même trajectoire, malgré les critiques. Que deviendront toutes ces personnes qui ont fermé leurs commerces du fait des mesures de lutte anti-covid ? Le gouvernement a-t-il prévu un plan de soutien pour toutes ces personnes que le covid est venu affamer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *