Football : Pape Diouf s’est éteint, il a succombé au dangereux virus du COVID19

Des 75 cas testés positifs au Sénégal, il faisait partie des deux cas plus graves, Pape Diouf a donc succombé au dangereux virus du COVID19, alors qu’il s’apprêtait à bord d’un avion médicalisé  se rendre à Nice en France, dans une structure hospitalière. Ancien journalistes et ancien président de l’Olympique de Marseille durant 4ans, il rend l’âme alors qu’il avait 68 ans.

Arès le Saxophoniste Camerounais Manu Dibango, décédé une semaine plutôt, lui aussi emporté par le dangereux virus du COVID19 à l’âge de 80ans, c’est au tour d’un passionné de football africain, l’ancien journaliste et ancien président de l’Olympique  de Marseille Pape Diouf de. Il avait 68 ans, au Sénégal son pays d’origine, où il a rendu l’âme, des 75 cas testés positifs, il faisait partie de deux cas graves. Il a succombé au terrible virus, alors qu’il s’apprêtait à bord d’un avion médicalisé se rendre à Nice en France pour suivre des soins, dans une structure hospitalière.

Pape Diouf est un habitué des plateaux de télévisions sportifs, notamment du football, il a été consultant à Canal. Au Gabon, il a participé aux éditions des Sambas professionnelle, régulièrement tenus à Libreville, d’ailleurs, accompagné de Manu Dibango.

Né au Tchad en 1951, puis une enfance au Sénégal, avant de s’envoler en France, notamment à Marseille, où il a passé le clair de sa vie. Il intègre la rédaction du journal La Marseillaise, d’abord en qualité de pigiste, puis comme journaliste permanent et s’occupe de l’actualité du Club qu’il va diriger quelques années plus tard, l’Olympique de Marseille. Il devient par la suite agent de joueurs. En 2004, il rejoint le club de la ville en tant que manager général, chargé des affaires sportives. Pape Diouf devient président du directoire de l’OM. Un poste qu’il occupera jusqu’en 2009. Cette période sera marquée par la progression régulière du club.

Après son départ à la tête du Club, il regagne sa profession, le journalisme. Avec d’autres, il participe à la création  l’European communication school et de l’Institut européen de journalisme à Marseille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *