Gabon : la CDC, un acteur de la résorption du déficit global en logements

Créé en 2011 avec pour ambition de répondre durablement et efficacement au besoin en logements des populations gabonaises, la Caisse de dépôts et consignations (CDC) entend s’investir dans la réussite de sa mission. Forte d’un patrimoine foncier d’un peu plus de 640 hectares, cette institution financière publique s’est notamment distinguée par la construction de 420 unités de logements. 

Performance, citoyenneté, proactivité, sécurité, telles sont les valeurs qui permettent à la Caisse de dépôts et de consignation (CDC) de conduire son action. En effet, cette institution financière créée sous la forme d’un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), s’est donné pour mission de servir l’intérêt général, en adoptant des normes de gestion inspirées du secteur privé, fondées sur la rentabilité et la performance.

Jouissant d’une totale autonomie de gestion administrative et financière bien que placée sous la tutelle du ministère de l’Économie, la CDC est aujourd’hui au coeur de nombreux projets immobiliers. Ainsi, grâce notamment à sa filiale Avorbam Investissements, l’institution financière a déjà livré 420 unités de logements répartis entre les résidences Bougainvilliers (220 appartements) et Magnolia (173 villas plain-pied et 27 appartements). 

Avec un patrimoine foncier de 640 hectares situés entre Angondjé, Essassa et Mindoubé, la CDC entend répondre durablement et efficacement au déficit national de logements estimé aujourd’hui à 225 000 unités, pour les quelque 345 468 citoyens en manque de logement. Résolument engagée pour le bien–être des Gabonais, la CDC entend favoriser le « mieux vivre ensemble ».

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *